Chaque projet de construction s’apparente à un défi pour les non-initiés. C’est pourquoi le maître d’ouvrage a tout intérêt à se poser plusieurs questions avant de se lancer dans une rénovation. 

Quel est votre objectif ?

Inutile, bien sûr, de dresser une liste détaillée d’exigences à ce stade. Il est néanmoins utile d’au moins avoir une idée du résultat final escompté avant de se rendre chez l’architecte ou l’entrepreneur. Votre partenaire en construction privilégié peut vous aider à affiner votre idée.

Quel est votre budget ?

Pour éviter les déceptions et les problèmes financiers, mieux vaut fixer dès le départ un budget maximal. Prévoyez de préférence une marge pour les frais imprévus.

Rénovation ou nouvelle construction ?

Question fondamentale s’il en est… Si vous êtes ouvert aux options réalistes, vous trouverez à coup sûr la solution idéale.

Il se peut que vous envisagiez une rénovation, mais que les premiers entretiens ou l’étude de stabilité du bâtiment révèlent qu’une construction neuve répondrait mieux aux exigences. En effet, les fondations d’un ancien bâtiment ne suffisent bien souvent plus. Il arrive aussi que des transformations antérieures aient rendu un bâtiment trop hétérogène, au point qu’il serait plus simple, plus rapide et moins onéreux de tout démolir et de repartir de zéro.

L’inverse se produit également : vous envisagez une extension alors que quelques interventions internes judicieuses suffiraient pour optimiser l’organisation de vos pièces, de vos marchandises ou de votre flux de travail. Dans ce cas, vous n’avez peut-être pas besoin de surface supplémentaire. 

Les activités de votre entreprise doivent-elles se poursuivre pendant les travaux ?

Il est bien souvent exclu de vider complètement un bâtiment utilitaire. Pour que vos activités et vos collaborateurs subissent le moins de désagréments possible pendant les travaux, une bonne planification est essentielle. Il est parfois judicieux de réaliser les travaux par phases

Quels permis devez-vous obtenir ?

Le premier qui vient à l’esprit est le permis d’urbanisme. Tous les travaux ne nécessitent toutefois pas de permis de bâtir. Renseignez-vous donc préalablement auprès de votre architecte. Si un permis de bâtir est obligatoire, il se peut alors aussi que vous deviez introduire une déclaration PEB. C’est généralement le cas lorsque les travaux concernent des « espaces destinés à l’occupation humaine » (comprenez : des espaces où il y a des gens pratiquement en permanence).

Selon l’activité de l’entreprise et les rénovations envisagées, vous devrez peut-être aussi obtenir un nouveau permis d’environnement ou faire renouveler le permis existant. Sachez que vous pouvez désormais introduire cette demande en même temps que celle relative au permis d’urbanisme.

Découvrez les primes et subventions auxquelles votre projet de rénovation a droit.

David Leroy
Directeur commercial
0032 89 819 100